BLOGUE

Internet et les tentatives de piratage

Avez-vous entendu parlé de cette MRC qui a dû déverser des sommes considérables à des pirates informatiques après avoir cliqué sur une facture envoyée d’un contact connu?

Toutes leurs données ont été encryptées et pour retrouver l’information, il leur fallait obtenir la clé de désencryptage de leurs fraudeurs.

Est-ce que ça vous est déjà arrivé?

J’ai moi-même eu ma dose de frousse récemment quand j’ai reçu un message commençant par “Hi, my victim.” Je me suis mise à trembler, panique totale en fait, et j’ai surtout évité de lire tout le courriel que je me suis empressé d’identifier comme “courrier indésirable”. J’ai surtout appelé Simon de Sud Ouest Design, mon support technique de tout instant.

“Un rançon de combien? 500$? Supprime ça Eveline, c’est rien.”

J’étais toujours un peu dubitative jusqu’à ce que je prenne la peine de lire le courriel, m’indiquant qu’ils m’auraient trouvé les culottes baissées devant un site porno et qu’ils publieraient des photos compromettantes si jamais je ne leur virais pas les bitcoins demandés.

C’est là que le stress est tombé complètement.

J’ai depuis reçu 5 autres avis du type, avec différentes adresses courriel, m’avertissant que c’était ma dernière chance. Même “Hi, my victim”.

J’ai aujourd’hui reçu la facture d’un collaborateur que nous n’attendions pas et qu’il ne fallait surtout pas ouvrir. Prénom, nom de famille @notaria. qqch cette fois-là. J’aurais été la première à ouvrir le courriel si ce n’était que je ne reçois pas de facture habituellement de ce collaborateur.

La morale de cette histoire. Soyez vigilant.

Une piste donnée par la GRC:

  • On cher habituellement à déclencher une réaction impulsive de votre part. Ces courriels vous annoncent une nouvelle bouleversante ou excitante et vous demandent une réponse immédiate sous un faux prétexte. Les courriels hameçon ne sont habituellement pas personnalisés.
  • Un message vous demandant de mettre à jour, de valider ou de confirmer les renseignements personnels de votre compte ou d’appeler à un numéro précis, ne le faîtes pas. Rappelez directement votre fournisseur pour savoir ce qu’on veut de vous, si c’est le cas.
  • Ne cliquez sur aucun lien d’un courriel suspicieux, n’en téléchargez aucun fichier joint.

Ne tombez pas dans le panneau!

Entrevue avec Ma Dose

Audioblog À Patrick

Diffusé le: 15 janvier 2018

Titre: Comment avoir une entreprise bien référencée sur le web

 

(Patrick)

Cette semaine pour l’audioblog à Patrick je discute avec une spécialiste en stratégie de mise en marché web, Éveline Vinet de l’entreprise Kyo Marketing interactif.

Éveline, les auditeurs de Madose m’ont demandé la questions suivante, comment fait-on pour trouver son entreprise sur le web?

(Moi)

Pour être visible sur Internet, vous pouvez toujours être sur les répertoires web comme les pages jaunes ou faire l’objet d’articles qui auront été publiés sur Internet.

Ceci dit, la première porte d’entrée pour les entreprises sont souvent les médias sociaux. Cette présence, sans frais, vous permet d’échanger avec vos abonnés. Facebook vous permet même de faire des transactions et des annonces dont l’acuité du ciblage est surprenante.

Finalement et non le moindre, il y a votre site web qui peut être débusqué par les fameux moteurs de recherche.

Les Google de ce monde sont particulièrement utiles lorsqu’on ne connait pas d’entreprise qui offre le produit que l’on recherche, d’où leur grande importance dans la stratégie de mise en marché web.

Une fois un site web en main, on peut faire toute sorte de publicité sur les bannières dans les blogues et les magasines comme sur Google, par le biais des annonces commandités.

En gros, 50% des clics se font sur les annonces commanditées, et la balance va aux 10 résultats suivants, ceux qu’on appelle « organiques ».

On peut donc décider de faire des annonces sur Google -auquel cas chaque clic est facturé à l’entreprise- ou investir à long terme sur son site web pour se positionner dans les résultats organiques.

C’est mathématique: Google est une piste de course où rivalisent des compétiteurs pour un mot-clé recherché. Pour assurer sa visibilité, Google évalue la pertinence, la proximité et la popularité.

La pertinence, c’est en gros: est-ce que le site web comporte les mots-clés les plus stratégiques? Est-ce qu’il est capable de captiver l’intérêt de votre visiteur web?

Pour profiter des avantages liés à la proximité, il est important de spécifier sa géolocalisation, autant sur son site web que directement sur Google Map.

Finalement, la popularité du site est issue de tous les efforts que l’entrepreneur mettra à le promouvoir, que ce soit sur le web ou dans les médias traditionnels.

La job du SEO (Search Engine Optimiser) réside en la maximisation de ces trois concepts et déborde largement du contenu du site web.

(Patrick)

La prochaine question Éveline que j’ai eue est la suivante, pourquoi ne peut-on trouver mon site web sur Google.

(Moi)

Ça prend un certain temps pour être arpenté par les « bots » de Google qui s’occupe de qualifier selon le fameux algorithme l’information que contient le site. On ne peut pas s’attendre à apparaître le jour même de la publication de votre site en ligne. Ça peut prendre des semaines, même avec un super bon travail SEO à la base.

Il faut également dire qu’on ne peut pas trouver la page Facebook d’une entreprise sans entrer dans le moteur de recherche le nom exact de l’entreprise. Par exemple, ma tante vend des bijoux de fantaisie magnifiques qu’elle promeut sur sa page Facebook. Tapez les mots « bijoux de fantaisie » dans Google, vous ne la trouverez jamais. Il faut taper les Créations Danielle Soleil pour qu’elle y apparaisse.

(Patrick)

Avec ta stratégie de mise en marché web, combien de temps que ça me prendrait pour être en première place en faisant affaires avec une professionnelle comme toi?

(Moi)

Ça dépend du contexte de compétition. Ainsi, advenant que les sites web qui nous précèdent font peu d’effort, il suffit bien souvent de bien comprendre la clientèle cible et les personas spécifiques à votre sites web pour s’assurer d’optimiser la façon dont l’information est structurée sur le site web, et de miser sur les bons mots-clés.

Dans un contexte plus difficile, il faut ajouter des efforts toujours au niveau de la proximité, pertinence et popularité.

Tout est mis en place à différents degrés selon le client: un calendrier éditorial impliquant le blogue de l’entreprise, les médias sociaux, les opportunités de link building (c’est à dire des occasions que l’on rencontre pour avoir un lien vers son site à partir de d’autres sites web sur Internet) et des publicités sur les moteurs de recherche au besoin. Une révision du site peut également être faite et les textes optimisés.

On peut même faire 2 versions de pages-clés pour voir laquelle a le plus de conversions, c’est-à-dire celle qui conclue tout bonnement le plus de vente.

Si après 3 mois vous n’êtes toujours pas sur la première page de résultats de Google, c’est qu’il vous faudra faire des efforts. Si vous êtes toujours invisible après 6 mois, il faut mettre en place une stratégie structurée et s’asseoir ensemble! L’idéal, c’est quand j’interviens directement à l’origine du projet comme on peut travailler d’ores et déjà sur la structure et optimiser la navigabilité du site, son côté “user friendly”. N’oubliez pas que si un internaute recherche un mot dans Google, qu’il tombe sur votre site et ne poursuit pas son parcours sur votre site, ce simple geste grossit ce qu’on appelle votre taux de rebond et entre dans l’algorithme de Google comme un désaveu.

(Patrick)

Quel est le coût d’une annonce avec Google?

(Moi)

Pour déterminer le coût d’une annonce, Google a mis aux enchères les mots.

Le prix que coûtera le clic sur votre annonce dépend -comme le SEO- de la pertinence de la page sur laquelle on tombe lorsqu’on clique sur l’annonce, de sa popularité et de sa proximité du client qui clique sur l’annonce.

Pour mettre une annonce en ligne, il faut donc déterminer les mots sur lesquels on veut participer aux enchères, composer une annonce et déterminer un budget quotidien. Lorsque le budget est dépassé, l’annonce ne parait simplement plus, si bien qu’on ne dépasse jamais le montant qu’on avait déterminé initialement.

On peut calculer qu’un mot-clé coûte environ 1$/clic.

Quand j’ai terminé mes études en Internet Business en 2010, on nous donnait comme exemple le mot “lawyer” à New York, qui coûtait 25$ par clic. On peut comprendre l’importance de convaincre son visiteur lorsqu’il aboutit sur notre site au bout de son clic.

(Patrick)

Que doit-on faire et éviter en établissant notre site web pour que l’on puisse être bien référencé?

(Moi)

D’abord, il est important de déterminer les personas à qui s’adresse votre site web: en déterminant qu’est-ce que les gens viennent faire sur votre site, vous établissez les bases de votre site tant dans sa structure que dans son contenu. Son côté user friendly est important comme je disais pour minimiser les taux de rebond.

Quoique Google affine sa capacité à comprendre les synonymes, la recherche de mots-clés demeure importante puisqu’elle vous permet de connaître pour chaque mot-clé le nombre de recherche Google reçoit par mois dessus et le niveau de compétition.

Ceci dit, faut-il encore que l’info soit lisible par les moteurs de recherche: sachez par exemple que les mots photographiés ne peuvent être lus. C’est pour cette raison qu’on doit “taguer” une image.

La recherche du mot-clé va jusque dans la sélection du nom de domaine.

Par exemple, mon site est consultantsiteweb.ca, alors que le nom de mon entreprise est Kyo Marketing Interactif pour une raison bien simple: les gens sont beaucoup plus susceptibles de taper « consultant site web » que « Kyo Marketing Interactif ».

(Patrick)

En terminant Éveline combien doit-on défrayer pour obtenir tes services?

(Moi)

C’est beaucoup plus abordable qu’on le croit et il faut surtout pas hésiter à faire appel à moi dès les balbutiements du projet. Une bonne discussion initiale dure environ 2h et c’est souvent suffisant pour obtenir un croquis à main levée et une bonne idée d’une stratégie globale.

En fait, la stratégie de mise en marché web est tellement importante que la SADC Suroît-Sud a mis sur pied un programme qui rembourse 90% des dépenses encourues par l’entreprise. Grâce à ce programme, cette première rencontre vous coûte 35$ et vous permettra de bâtir des bases solides pour votre site web et déterminer une stratégie de mise en marché web avec confiance.

Merci pour toutes ces excellentes informations Éveline et d’avoir participé à l’émission.

 

Comment faire pour que mon site web sorte sur Google

Les plateformes de boutique en ligne

Commerce électronique ou boutique en ligne, c’est du pareil au même: choisir la plateforme à utiliser pour vendre ses produits/services est primordiale.

En effet, la décision implique de considérer différents éléments-clés.

  1. Fonctions transactionnelles
  2. Système de paiement (Payment Gateway)
  3. Prix (frais d’abonnement & ceux liés à la transaction)

(suite…)